Liste « Rezé à Gauche Toute » - Février 2014

mardi 4 février 2014

Deux représentants de la liste « Rezé à Gauche Toute » sont présents dont Bernard VALIN, Emile Robert est absent.

Notre délégation comprenait : Dominique Badier, Gaëlle Bouilly, Ghislain Clouet et Sophie Guilbaudeau.

L’absence d’Émile Robert a modifié un peu la teneur de ce rendez-vous.
Nous avons commencé à discuter avec Bernard Valin de façon informelle en attendant sa venue et au final cet échange informel a constitué la totalité de notre rencontre puisque le représentant principal n’est jamais venu.
Bernard Valin est militant au SNUIPP-FSU (syndicat des enseignants du premier degré) et professeur au collège Salvador Allende, il nous dit qu’il connaît très bien le sujet.

Ce qui a été dit :

Le Comité Technique Départemental est une instance paritaire présidée par l’Inspectrice d’Académie au cours de laquelle sont annoncées les prévisions de rentrée. Habituellement, le comité se réunit à la fin du mois de janvier. Cette année, il est exceptionnellement décalé en raisons des élections municipales. Il se tiendra donc le mardi 8 avril. Bernard Valin précise que les nouvelles inscriptions peuvent être enregistrées jusqu’au 4 avril. Elles pourront être comptabilisées dans les effectifs qui détermineront l’avenir de l’école.
Il ajoute que l’ensemble des directeurs d’école sont officiellement informés de cette décision.

Avant ce comité technique, l’Inspectrice d’Académie rencontre les quatre grandes communes du département pour faire une première prospection sur les fermetures ou les ouvertures : Nantes, Saint-Nazaire, Saint-Herblain et Rezé. Il s’organise alors une
négociation au cas par cas. Bernard Valin précise que la ville de Rezé se positionne sur la situation des écoles pour la rentrée et l’Inspectrice d’Académie suit les orientations demandées.
Bernard Valin ajoute que lors du dernier Comité Technique Départemental en 2013, la question de la levée de la « fermeture à suivre » à l’école Le Corbusier n’aurait pris que 10 secondes.

Il y a deux/trois ans, alors que l’école Château Nord comptait 5 élèves en moins, M. Retière a refusé la fermeture et l’Inspection d’Académie a maintenu la classe.

Il n’existe pas d’école avec une seule classe en Loire-Atlantique : l’école Le Corbusier sera donc définitivement fermée en cas de suppression d’une classe.
1 600 élèves sont prévus en plus dans les écoles pour la rentrée prochaine en Loire-Atlantique et seulement 80 postes d’enseignants supplémentaires.

ACTION POSSIBLE en cas de fermeture annoncée :

Si l’école est occupée pendant une semaine, cette action sera évidemment médiatisée. En cas d’effectifs trop « justes » (c’est à dire pas trop faible !), Bernard Valin pense qu’avec l’appui de la mairie, l’Inspection d’Académie ne peut que céder.Il nuance en précisant qu’après une semaine d’occupation de l’école Salengro en 2011 et seulement 4 élèves manquants, une fermeture de classe a été entérinée.

Le positionnement de « Rezé à Gauche toute »

  • Non au fermeture d’école publique
  • Redéfinition du périmètre scolaire
  • Soutien par le rapport de force.

Pour la liste « Rezé a Gauche Toute », les inscriptions gérées par la mairie ont leurs limites et laissent place aux éventuels copinages. Les inscriptions en mairie, qui s’abstiennent d’un périmètre scolaire, empêchent systématiquement les ouvertures de classes. C’est à dire qu’ils font du « ping-pong » avec 3 élèves par ci, 3 élèves par là. Si les fermetures sont ainsi évitées, les ouvertures ne sont pas plus prononcées.

La situation de l’école Port au Blé selon la liste « Rezé à Gauche toute » :

Lorsqu’une école élémentaire comporte plus de 3 classes maternelles, le comptage dans l’école se fait en deux temps : les effectifs de l’école maternelle sont séparés de ceux de l’école primaire. Par ailleurs, les seuils d’ouverture ne sont pas les mêmes en maternelle et en primaire.
Ceci explique les difficultés de Port au blé quant à l’ouverture d’une classe supplémentaire. En cas d’effectifs globalisés, le seuil d’ouverture serait dépassé. A ce jour, ce seuil n’est pas atteint puisque le comptage est séparé (primaire/maternelle). Si ça c’est pas des mathématiques !!
La liste « Rezé à Gauche toute » précise que l’école Port au Blé réceptionnera cet été 4 nouveaux ALGECO. Il n’est pas possible d’agrandir en dur leur équipement. Par contre, il ne semble pas exclu que l’école soit entièrement restructurée (entendre par là, détruite et reconstruite) en prévision des logements qui se construiront dans les années à venir.

La question du regroupement pédagogique :

Bernard Valin cite l’exemple des écoles dans les communes rurales. Pour éviter la fermeture des écoles et maintenir de l’activité dans les bourgs, des regroupements pédagogiques sont mis en place, par exemple :

  • 1 école dans une commune avec : pré-petits/petits/moyens
  • 1 école dans une autre commune avec : grands/CP ou
  • 1 école dans une commune avec : CE1/CE2
  • 1 école dans une autre commune avec : CM1/CM2

Il propose donc qu’un regroupement soit étudié avec l’école Plancher selon cette formule :

  • Corbu : pré-petits/petits/moyens
  • Plancher : grands/CP Si nous pensons que les passerelles Plancher/Corbu sont nécessaires, nous ne revendiquons pas un regroupement pédagogique mais un maintien de l’école maternelle Le Corbusier puisque les effectifs sont plus élevés certaines années, excluant de fait toute fermeture de classe. Nous ajoutons que les deux écoles maternelles ont leur place d’autant que l’ensemble des élèves se dirige ensuite vers la même école primaire.

La question du périmètre scolaire :

La liste « Rezé à Gauche toute » soutient que la mixité sociale existe dans le découpage des périmètres scolaires de Rezé, excepté le quartier du Château.
La modification d’un périmètre scolaire nécessite du temps (environ une année) et un grand nombre de concertations. Le périmètre scolaire actuel date de 2006. Il n’a donc pas évolué depuis 9 ans.Cette solution ne répond pas au caractère d’urgence dans lequel nous nous trouvons. C’est pour cela que nous avons demandé un système de dérogation prioritaire vers l’école du Corbu auquel Bernard Valin ne croit pas semble-t-il.

La liste « Rezé à Gauche Toute » défend l’idée que le maintien des écoles concerne
autant les politiques éducatives, familiale et d’urbanisme. C’est un enjeu global à
inclure dans une politique de la ville.
Elle précise que la politique de la ville doit anticiper également le vieillissement de la
population et que le développement de l’urbanisation modifiera les dispositifs scolaires.
Construire de nouveaux équipements de proximité en fonction des déplacements de
population ne permet pas nécessairement de conserver les équipements actuels.

La liste « Rezé à Gauche Toute » définit les urgences suivantes pour maintenir l’école
maternelle Le Corbusier :

  • Faire en sorte que la municipalité nous soutienne
  • Accueillir de nouvelles familles à la Maison Radieuse
  • Modifier le périmètre scolaire
  • Repenser le quartier pour mobiliser le secteur.

Agir pour le maintien de l’école Le Corbusier

Bienvenue sur le site du collectif de défense de l’Ecole maternelle Le Corbusier de la Maison Radieuse (Rezé, Loire Atlantique).
Des habitants du Corbu et des quartiers alentours, parents d’élèves de l’école, l’Association des Habitants de la Maison Radieuse, la Fédération Européenne des Associations d’Habitants des Unités d’Habitation Le Corbusier et des personnes sensibles au maintien d’un service public de qualité, constituent ce collectif.
Notre objectif est de maintenir ouverte une école menacée de fermeture depuis 2012.
Soutenez-nous, découvrez l’école, obtenez des informations pour y inscrire votre enfant, signez la pétition en ligne, découvrez l’actualité du collectif.

 [1]

Notes

[1Les photos du site sont publiées avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier - © Tous documents photographiques FLC/ADAG Paris 2014